mardi 3 janvier 2017

samedi 31 décembre 2016

Evangile du dernier jour de cette année...

Marie a Perdu Jésus !!!

 Luc (2, 41-51)

Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Quand il eut douze ans, ils firent le pèlerinage suivant la coutume. Comme ils s’en retournaient à la fin de la semaine, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s’en aperçoivent. Pensant qu’il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils revinrent à Jérusalem en continuant à le chercher.
C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi: il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent stupéfaits, et sa mère lui dit: «Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi!» Il leur dit: «Comment se fait-il que vous m’ayez cherché? Ne le saviez-vous pas? C’est chez mon Père que je dois être.» Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.

Comme Joseph et Marie ne vous arrive-t-il pas à vous aussi de perdre Jésus momentanément ?  Emportée par la joie de la fête, par les vagues de bonheur  je quitte parfois Jésus des yeux. Je pars sans m’assurer qu’il est avec moi. Je crois bien qu’il est quelque part, mais je ne suis pas dans une relation personnelle. Et puis aux heures difficiles, je crois que c’est lui qui est parti, mais c’est moi qui suis ailleurs. Il me faut alors revenir sur mes pas, revenir là où je le retrouve toujours, près du Père, là où la parole se donne et s’échange, là où la parole redonne un sens à ma vie. Là où la parole apaise mes angoisses. 
L’ayant retrouvé, je peux repartir sur le chemin de ma vie.  Il m’accompagne toujours si je le veux à mes côtés. Que rien ne m’éloigne de cette relation unique et forte  qui me lie au quotidien au Dieu qui vient écrire son histoire dans la mienne. Je sais toujours où le retrouver, il est près du Père.

Voeux de nouvelle année