jeudi 23 mars 2017

mercredi 22 mars 2017

Vous êtes dans la région de Pau ?

             On se retrouve le 22 avril !

mardi 21 mars 2017

Courir 500 km pour fêter les 500 ans de la réforme


rendez-vous  à Toulouse !



La Samaritaine est partout....


Résultat de recherche d'images pour "image puiser la samaritaine"

La Samaritaine  


Evangile de Jean 4:3-26
Que faisait-elle là, cette femme ? Que faisait-elle là à midi, au plus chaud de la journée, alors que c’est le matin ou en fin de journée qu’il est d’usage d’aller chercher de l’eau au puits ?
Pourquoi est-elle seule, alors qu’habituellement c’est en groupe que les femmes viennent puiser de l’eau ?


 Manifestement, si cette femme vient à cette heure-ci, c’est pour éviter la présence d’autres personnes. Elle s’isole, elle s’exclue du groupe, quelque chose ne va pas.
C’est délibérément qu’elle se met à l’écart du reste de la population. Elle ne veut pas de contact avec les autres.

Ce texte me parle et me bouleverse.Cette Samaritaine, je la connais, je la rencontre même assez souvent.C’est cette femme, c’est toutes ces femmes et tous ces hommes qui ne veulent plus qu’on leur  raconte des bobards, c’est ces femmes et ces hommes qui ne veulent plus être pris en otage avec les meutes  qui jugent, qui cassent qui saccagent, ceux qui en ont assez des attentats, de la violence, des mauvaises nouvelles. 

Cette femme, c’est ces femmes et ces hommes qui voudraient juste déjeuner en paix, vivre en paix, ne serait-ce que l’espace de quelques jours, quelques heures.Alors ils préfèrent la solitude à la foule. Et tant pis s’ils doivent sortir au moment le plus chaud de la journée, mais si on moins ils ont la certitude d’être au calme alors ce n’est pas si grave.Mieux vaut être seul que mal accompagné dit un proverbe populaire…Ils veulent vivre, ou survivre, alors ils ont éloigné tout ce qui les fait mourir un peu plus chaque jour. Ils se sont mis à distance de ce qui les détruit.

Oui, ce texte me bouleverse et me touche profondément, car tout l’évangile y est concentré : quand tout est si douloureux dans ma vie, Dieu m’attend et me parle, il vient à ma rencontre et me propose de désaltérer ma soif de justice, de paix, de bonheur.

La bonne nouvelle , c’est que Jésus vient s’adresser à la Samaritaine comme il vient s’adresser à chacun de nous. Même dans ces situations où nous sentons si seul, ni loin du reste du monde Jésus vient s’adresser à chacun de nous, il vient entendre notre mal être et nous redonner des perspectives, et il parle de l’eau de vie, de la  possibilité de  boire une eau extraordinaire, qui donne la vie, qui se communique et qui nous remet en lien avec les autres, qui nous sort de notre isolement, qui fait de nous un être en bénédiction auprès de  nos frères.

 Jésus est assis au bord du puits et nous attend. Comme  avec  cette femme, il vient entendre notre mal être, il vient écouter notre solitude, et nous redonner l’eau de vie, le bonheur de vivre, le bonheur de retrouver le sens de la marche avec les autres et avec Lui.

jeudi 16 mars 2017

Méditation autour de la Samaritaine


 Résultat de recherche d'images pour "image puiser la samaritaine"
la vérité n’est pas au fond du puits,
La vérité est au bord du puits. Là où Jésus se tient.
L'essentiel, c'est de découvrir que Dieu est là, assis au bord du puits, et qu'il nous demande, lui, de lui donner à boire. L'essentiel est qu'il inverse les rôles afin qu'il puisse y avoir un vrai dialogue, afin que nous cessions d'être enfermés dans notre manière de croire, afin que nous cessions d'être idolâtres avec nos 5 ou 6 maris qui n'en sont pas, cachés dans nos vies.
La vérité n’est  pas  au fond du puits mais le Christ se présente à nous comme le chemin, la vérité et la vie. Il nous invite au partage, à la réconciliation et nous conduit -comme le berger du Psaume 23- vers des eaux paisibles et vers la joie imprenable. « 
Le Christ ainsi est une source de vie qui change notre vie et fait de nous à notre tour une source. Il nous rend libre, pas dans la dépendance d’une secte ou religion qui dicte ce qu’il faut faire. Mais en Christ nous avons toute la bénédiction dont nous avons besoin, nous pouvons être comblés en lui, sans besoin de rien d’autre. Il nous comble d’espérance, de bénédiction, pour aujourd’hui et pour toujours
-->